IMG_1762Au sein de notre profession, nous rencontrons nombre de vendeurs, intimement convaincus que ce qu’ils estiment «leur bon goût instinctif» (surtout s’il est étayé par une bonne expérience pratique), suffit pour conseiller efficacement le client.

C’est pour ce qui nous concerne, faire preuve de « courte vue » !!! Car la faiblesse de leur argumentaire, va mettre en évidence leur réel manque de connaissances esthétiques.

Alors que le Client de plus en plus « éduqué » lui ne s’y trompe pas, et que, si comme souvent il a affaire à plusieurs vendeurs qui se targuent chacun d’apporter leur point de vue « d’expert »……. C’est tout le magasin qui va se trouver décrédibilisé devant un tel manque de cohérence.

Ces conseillers sont pourtant dans la majorité des cas, sincères, appliqués et plein de bienveillance ! Mais figés dans leur « culture » esthétique personnelle, ils tombent immanquablement dans le piège de la projection de leurs propre gout sur le client !

Faute grave, puisque le client n’a pas forcement le même gout que eux.

D’où un argumentaire d’une pauvreté affligeante, car reconnaissons que de dire simplement « ah ! ca vous va bien » « j’aime bien ça pour vous » « c’est très tendance » « c’est ce qui se fait en ce moment » « ca vient de sortir » ou pire encore « Ca c’est de lunettes de créateurs » !!!….. C’est quand même faible et peu convaincant ……

C’est là que l’OPTOMORPHISME va apporter la réponse à cette carence, en agissant à trois niveaux :
Tout d’abord donner au vendeur, LA connaissance esthétique spécifique nécessaire.
Puis, lui permettre de construire un argumentaire explicatif, percutant et imparable.
Enfin par des jeux de rôle, lui permettre de maitriser une gestuelle d’accompagnement appropriée et fondamentale.

Cette maitrise acquise, va permettre d’établir une relation complice dans laquelle ce savoir n’est plus imposé (coté petit prof !), mais au contraire de participer à un changement de niveau de conscience du client où ce dernier peut être amené à découvrir que ce qui lui convient n’est pas forcément ce qu’il aime !

Alors, devenu à l’aise pour expliquer à son entourage, les raisons de son choix il vous en sera vraiment reconnaissant.

 

Pour en finir avec le « Bon Gout Inné »

Ce message est également disponible en : Anglais

Le positionnement piège opticien créateur

Ce message est également disponible en : Anglais

« Correspondances » entre Optométrie et Optomorphisme

Ce message est également disponible en : Anglais

Ce message est également disponible en : Anglais